Lexique de base des fraudes informatiques chez les PME

60 % des petites entreprises ferment dans les 6 mois suivants d’une cyberattaque. 1

Avez-vous déjà été victime d’une cyberattaque? Toutes les entreprises sont un jour ou l’autre à risques de subir des fraudes informatiques. L’enjeu est de taille. Certaines de ces attaques peuvent même être fatales.

Quels sont les types de fraudes informatiques ou cyber attaques les plus utilisées? Continuer votre lecture. Nous allons en définir les 3 principaux.

Qu’est-ce que la cybercriminalité contre les entreprises?

La cybercriminalité est une activité conduite par des organisations criminelles qui cible à compromettre via Internet les systèmes informatiques de nos entreprises. Le but est dans la majorité des cas le vol des données confidentielles ou critiques à nos opérations à des fins financières.

Qu’est-ce que l’hameçonnage?

Connu aussi sur le nom de « phishing », ce type de fraude survient lorsqu’une entreprise a été victime d’une attaque via des communications frauduleuses. Par exemple, un employé peut accidentellement ouvrir un lien frauduleux dans un courriel qui le dirige vers un faux site web. À partir de ce moment, les fraudeurs ont accès à l’ordinateur de l’employé à distance dans le but d’aller chercher des renseignements personnels tels que des noms d’utilisateurs et des mots de passe.

Quoi faire pour diminuer les risques de l’hameçonnage?

Pour contrer à l’hameçonnage, les PME donner des formations à leurs employés pour les sensibiliser au danger. A À ceci, ils se procurent une police d’assurance spécifique à la cybercriminalité et finalement ils engagent des experts pour fortifier leur TI et afin d’être accompagnés en cas d’incident.

Qu’est-ce qu’une attaque de programmes malveillants?

Cette technique désigne tout programme qui est conçu pour s’introduire et infecter des ordinateurs et des réseaux informatiques grâce à une vulnérabilité. Les programmes malveillants se présentent sous plusieurs formes tels que des logiciels espions, des rançongiciels et des virus.

Les pirates informatiques peuvent entres autres bloquer l’accès aux réseaux de l‘entreprise et rendre les systèmes d’une entreprise inutilisables ou pirater une base de données afin de voler les mots de passe, les numéros de carte de crédit et d’autres informations confidentielles. Ceci compromet la sécurité de tous les dossiers autant pour les employés à l’interne, que pour les clients de la société.

Quoi faire pour diminuer les risques de programmes malveillants?

Il faut tout d’abord faire preuve de vigilance. Par exemple, il faut se méfier des courriels qui nous demandent de fournir des informations telles que des mots de passe.

Une solution informatique professionnelle doit être mise en place pour protéger votre ordinateur et votre réseau. Un logiciel antivirus permet de détecter les logiciels malveillants et de reconnaître les menaces potentielles.

Qu’est-ce qu’une attaque de l’homme du milieu (HDM)?

Connu aussi sous le nom d’attaque de l’intercepteur ou de « Man-in-the middle attack », ce type de fraude se produit lorsqu’un pirate informatique s’introduit dans une transaction entre deux personnes dans le but d’aller voler leurs informations personnelles. Ceux-ci peuvent s’introduisent via un réseau WIFI non sécurisé ou via un logiciel malveillant.

Quoi faire pour diminuer les risques de l’homme du milieu?

Il est conseillé d’implanter des logiciels de chiffrement qui permet d’encrypter les communications entre les appareils passant par des réseaux non -sécurisés comme Internet.

Si vos employés doivent utiliser des réseaux publics, L l’implantation de technologies pare-feu réduit les risques pour votre réseau. Il est aussi important de maintenir à jour tous vos logiciels de sécurité, mais aussi toutes les autres applications et les systèmes d’exploitation de vos ordinateurs. Ces mises à jour ciblent souvent le colmatage de failles reconnues de sécurité.

Qu’est-ce qu’une cyberattaque d’un employé?

Malheureusement, une menace de fraude peut survenir à l’interne que ce soit volontaire ou involontaire. Par exemple, un employé malveillant peut être en mesure de vendre les données personnelles des clients de l’entreprise à une autre entreprise contre rémunération. Une erreur peut être aussi en cause. Par exemple, un employé peut publier en ligne des renseignements de ses clients en joignant accidentellement un dossier confidentiel par courriel.

Comment diminuer les risques de cyberattaques d’un employé?

Tout commence avec la mise en place d’une politique de confidentialité et que celle-ci détaille clairement les processus de sécurité de l’entreprise.

Il peut être difficile d’empêcher des employés mal intentionnés, mais l’on peut toujours limiter qui peut avoir accès aux données confidentielles de nos clients et employés. Des technologies aussi existent pour détecter l’envoi par courriel de données marquées confidentielles et d’enregistrer l’identité des membres de votre personnel demandant son export.

Observations finales

La fraude informatique est devenue une source d’inquiétude pas que pour les grandes entreprises, mais aussi pour nos PME. Avec le commerce en ligne en forte croissance et le télétravail forcé par la pandémie, le risque d’être affecté est multiplié et pour la PME le risque est proportionnellement plus grand.

Il est assurément important de réagir rapidement lorsque vous êtes victimes d’une attaque ou d’une fraude informatique, mais pour y arriver il faut comprendre notre risque et se préparer. Les pratiques de base que nous avons présentées dans cet article sont de mise et de celle-ci nous vous recommandons d’établir dès que possible une relation avec un groupe d’experts en cybersécurité comme B2B Cyber Secure. Cette relation apportera la connaissance dont vous avez besoin pour rapidement comprendre et réduire le risque à votre entreprise.

Accueil / PÉRIMÈTRE, blogue sur la CYBER SÉCURITÉ et les TI pour la PME / Général / Lexique de base des fraudes informatiques chez les PME